• Prisonniers sans frontières - artisan
    Acquérir des compétences pour préparer sa réinsertion
  • Prisonniers sans frontières - culture
    Améliorer l'alimentation par la culture de jardins maraîchers
  • Prisonniers sans frontières - artisan
    Pour redonner espoir et dignité aux prisonniers en Afrique
  • Prisonniers sans frontières - procédure
    Faire respecter les droits des détenus
  • Prisonniers sans frontières - hygiéne
    Développer l'hygiène pour faire progresser la santé
  • PRisonniers sans frontières femmes
    Ecouter et apporter un soutien moral
  • t-shirt collection liberté PRSF
    Du 26 mai au 11 juin Campagne exceptionnelle pour soutenir PRSF
    Read more

Les 20 ans de PRSF

 

membre équipe-terrain

Ce projet, qui a été réalisé en fin d’année 2016, illustre parfaitement le bénéfice pour les prisonniers de travailler main-dans-la-main entre équipes PRSF et membres de l’administration pénitentiaire.

 

La prison de Tsévié est la plus surchargée de tous les établissements pénitentiaires du Togo. Bien qu’elle possède deux cours, seule l’une d’entre-elles est conforme aux conditions de sécurité requises pour y laisser circuler les détenus. Malheureusement, cette cour au sol de terre battue était régulièrement inondée du fait d’un défaut d’évacuation des eaux usées, problème aggravé lors de la saison des pluies.

 

Face à ces conditions déplorables, le régisseur de la prison et l’équipe-terrain locale de PRSF se sont mobilisés pour financer des travaux de bétonnage. Pendant plusieurs mois ils ont épargné sur leur fonds d’activité. Et grâce à leur persévérance, les prisonniers peuvent enfin bénéficier d’un espace extérieur sain.

 

En partenariat avec une ONG locale Initiatives Pour l’Education- IPE, nous avons établi un programme d’alphabétisation dans 6 prisons de Côte d’Ivoire.
L’objectif est d’amener les participants détenus à acquérir les bases fondamentales de la lecture et de l’écriture pour les aider dans leur réinsertion sociale à leur sortie. Sont également inclus des cours d’hygiène, des cours de citoyenneté, et des cours sur les dangers de la drogue, de l’alcool et de la prostitution. Le programme s’étale sur 2 sessions de 6 mois. Sont concernées 30 personnes détenues par prison. 2 membres IPE, anciens instituteurs ou encore en activité, ont formé dans chaque prison 2 à 3 détenus professeurs, qui eux-mêmes assurent les cours au sein de l’établissement. Le projet a été approuvé et financé en partie par la DAENF (Direction de l’Alphabétisation et de l’Education Non Formelle) et PRSF a fourni les livres.

Le projet a dû surmonter deux difficultés :
> Les grâces présidentielles ont libéré un certain nombre de détenus professeurs et il faut s’en réjouir pour ceux qui ont pu en bénéficier. Cela a nécessité toutefois de recommencer le processus de formation de nouveaux formateurs.
> Il a fallu une longue période de sensibilisation à l’utilité d’appréhender la lecture et l’écriture pour motiver des détenus qui au départ étaient assez peu intéressés.
A ce jour, l’alphabétisation fonctionne avec 20 à 45 élèves selon les prisons, avec succès et les personnes détenues apprécient leur utilité. La demande est de plus en plus importante. Devant une telle demande nous avons décidé d’étendre cette activité à d’autres prisons, selon le même modèle.

 

 

Bouton Faire un don